Cité du Vatican

 
Cité du Vatican - 30-Nov-2018
« L'Eglise, missionnaire par nature » : vers le Mois missionnaire extraordinaire d'Octobre 2019
« L’Eglise est par sa nature missionnaire. Le Magistère de l’Eglise illustre ce paradigme : à partir de la Lettre apostolique Maximum Illud du Pape Benoît XV, puis avec le Décret Ad Gentes du Concile Vatican II, sachant que cela est réaffirmé par Saint Paul VI dans Evangelii Nutiandi et par Saint Jean Paul II dans Redemptoris Missio. Le Pape François, dans son Exhortation apostolique Evangelii Gaudium, souhaite, au n° 27, un choix missionnaire capable de transformer toute chose ».

C’est en ces termes que S.Em. le Cardinal Fernando Filoni, Préfet de la Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples, a présenté ce matin au Bureau de Presse du Saint-Siège, le Mois missionnaire extraordinaire d’octobre 2019 tel que proclamé par le Pape François lors de l’Angelus du 22 octobre 2017, « afin d’alimenter l’ardeur de l’activité évangélisatrice de l’Eglise ad gentes ».
L’occasion est fournie par le centenaire, le 30 novembre 2019, de la promulgation de la Lettre apostolique Maximum Illud, par laquelle le Pape Benoît XV a donné un nouvel élan à la responsabilité missionnaire de tous les baptisés en ce qui concerne l’annonce de l’Evangile, devoir de toute l’Eglise et pas seulement des religieux et religieuses, réaffirmant qu’au centre de l’engagement missionnaire doit se trouver uniquement l’Evangile et son annonce, éliminant tout autre aspect culturel ou économique.
La préparation de ce Mois missionnaire extraordinaire a été confiée à la Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples et aux Œuvres pontificales missionnaires. Ce matin, au Bureau de Presse du Saint-Siège, S.Em. le Cardinal Fernando Filoni, Préfet du Dicastère missionnaire, S.Exc. Mgr Giampietro Dal Toso, Président des Œuvres pontificales missionnaires, et le Père Fabrizio Meroni, Secrétaire général de l’Union pontificale missionnaire, Directeur du Centre international d’Animation missionnaire et de l’Agence Fides, ont présenté les subsides préparés pour inspirer et soutenir la préparation des Eglises locales et de tous les baptisés en vue de ce rendez-vous.
L’action missionnaire est en effet « le paradigme de toute œuvre de l’Eglise » et sous cet aspect, les Conférences épiscopales, les Paroisses, les Diocèses du monde ainsi que tous les mouvements doivent se constituer « en état permanent de mission » parce que « il n’est pas un seul aspect de notre activité qui ne soit référé à la mission » a réaffirmé le Cardinal Filoni.
Le thème du Mois missionnaire extraordinaire sera « Baptisés et envoyés : l’Eglise du Christ en mission dans le monde », la mission étant entendue comme proposition de foi que Dieu fait à l’homme. Mgr Dal Toso a expliqué : « Nous ne pouvons décliner la mission que comme proposition de foi partant de Dieu qui vient à notre rencontre au travers de Son Fils Jésus-Christ et s’en remet à la liberté de l’homme. Dieu ne S’impose pas mais propose ». Parler aujourd’hui de « baptisés et envoyés » signifie que « tout baptisé, à son niveau, peut être missionnaire, peut être un instrument de la proposition que Dieu veut faire à l’homme, au travers de son témoignage personnel, de sa prière et aussi de son offrande » a remarqué l’Archevêque.
« Le contenu de la mission – a expliqué le Président des Œuvres pontificales missionnaire – est de porter l’annonce du Christ qui sauve l’homme. La dimension missionnaire est innée dans le baptême. La mission ne consiste pas seulement aujourd’hui dans le traditionnel mouvement nord-sud au travers de l’envoi de missionnaire dans des terres lointaines. Aujourd’hui aussi, dans le présent de notre propre vie, dans les pays occidentaux, témoigner l’Evangile dans son propre état de vie, signifie être missionnaires ». (Agence Fides 30/11/2018)
 

PDF