Inde

 
Inde - 12-Apr-2018
Trois nouvelles religieuses, encouragées dans leur choix de suivre le Christ par les persécutions
« Les massacres antichrétiens de 2008 ne m’ont pas découragé mais m’ont plutôt encouragé à suivre le Christ ». C’est ce qu’affirment les trois nouvelles religieuses de l’Institut des Sœurs Carmélites de Sainte Thérèse (CSST) qui ont émis leurs vœux solennels le 8 avril dernier dans l’Etat indien de l’Orissa. Il s’agit de Sœur Rajani Ekka, de Sœur Kristina Pradhan et de Sœur Janani Pradhan.

Plus de 500 fidèles étaient présents à la liturgie célébrée en l’église Saint Paul de Balliguda, dans le district de Kandhamal par S.Exc. Mgr John Barwa, Archevêque de Cuttack-Bhubaneswar. Au sein de ce district, ont eu lieu les massacres antichrétiens qui firent 100 morts et 50.000 évacués en 2008.
« Dieu vous a adressé un appel spécial au service de Son Royaume. Par votre engagement et votre dévouement, vous pourrez faire la volonté de Dieu » a affirmé Mgr Barwa dans l’homélie, en remarquant les vertus de « patience, de persévérance et d’espérance dans le Seigneur » qui ont animé les cinq vierges sages de l’Evangile selon Saint Mathieu.
Sœur Kristina Pradhan, 32 de la Paroisse de Kurtumgarh, a été victime de la violence antichrétienne de 2008 alors qu’elle était postulante dans son Institut. Elle indique à Fides : « J’ai vu la douleur et l’agonie de mon peuple, persécuté et torturé de manière inhumaine, et tué par amour du Christ. Ceci m’a véritablement encouragé à demeurer ferme dans la foi et je prononce aujourd’hui ma profession perpétuelle », par laquelle elle embrasse définitivement les vœux de consacrée.
Sœur Janani Pradhan, 32 ans également, provient d’une Paroisse tenue par les Jésuites. « Ni la peur ni la menace ne pourraient m’induire à renoncer à ma foi. La douleur et l’agonie de la violence antichrétienne m’ont plutôt déterminé à persévérer dans ma vocation à la vie religieuse » a-t-elle déclaré.
Leur Congrégation fut fondée à Ernakulam le 24 avril 1887 par Sœur Teresa di Santa Rosa da Lima, et se trouve être désormais connu comme Institut des Sœurs Carmélites de Sainte Thérèse. Leur charisme consiste à « vivre avec l’amour compatissant de Dieu dans la contemplation » et de « promouvoir la justice envers tous, en particulier les pauvres et les marginalisés ». Les religieuses sont engagées en faveur de la dignité humaine, des faibles et des marginaux, en particulier les femmes et les enfants. Elles sont présentes dans 5 Provinces en Inde, au sein des Etats du Kerala, du Karnataka, du Tamil Nadu et de l’Orissa. Plus de 1.000 religieuses sont par ailleurs en mission en Inde, en Afrique, au Kenya, aux Emirats arabes unis et au Canada. (PN) (Agence Fides 12/04/2018)
 

PDF