Argentine

 
Argentine - 24-Oct-2018
Vers la Béatification de l'Evêque de la Rioja, de deux prêtres et d'un laïc le 27 avril prochain
Le 27 avril prochain sera célébrée dans le Diocèse argentin de La Rioja, dont il fut l'Evêque, la Béatification de S.Exc. Mgr Enrique Angelelli, des Pères Carlos Murias et Gabriel Longueville et du laïc Wenceslao Pedernera, tués au cours de la dictature, à quelques jours l'un de l'autre, au cours de l'été 1976.

Ainsi que l'annonce une communication de la Secrétairerie d'Etat du Saint-Siège adressée à l'Evêque émérite de La Rioja, S.Exc. Mgr Marcelo Daniel Colombo, Archevêque de Mendoza, le rite sera célébré au nom du Saint-Père par S.Em. le Cardinal Angelo Becciu, Préfet de la Congrégation pour la Cause des Saints.
Mgr Colombo a qualifié de « providentielle » la date de la Béatification en ce qu'elle coïncide avec la mémoire de Saint Turibio de Mogrovejo, patron des Evêques latino-américains.
Selon les nouvelles parvenues à Fides depuis Aica, Mgr Colombo a exprimé son espoir de voir bientôt rendu public le nom du nouvel Evêque de La Rioja, lequel devra conduire le chemin de préparation, qui sert naturellement à « une plus ample connaissance de la vie, du message, de l'expérience concrète de ces frères et sœurs qui ont donné leur vie pour le Royaume de Dieu ». L'objectif de cette préparation, a souligné L'Evêque, est de prendre conscience du fait que « au sein de l'Eglise en Argentine, il existe des figures qui ont donné le meilleur d'eux-mêmes pour construire le Royaume de Dieu ».
S.Exc. Mgr Enrique Angelelli (1923-1976), Evêque de La Rioja, ne cacha jamais sa contrariété à la dictature. Il mourut dans un accident de la route simulé le 4 août 1976. Le 4 juillet 2014, 38 ans après, deux officiers supérieurs en retraite ont été condamnés à la réclusion criminelle à perpétuité pour son homicide. Le Père Carlos Murias, jeune franciscain natif de Cordoba, oeuvrait dans le Diocèse de La Rioja, parmi les pauvres et en défense des paysans. Le 18 juillet 1976, un groupe d’hommes se présentant comme agents de police, l’enleva en compagnie du Curé de Chamical, le Père Gabriel Longueville, prêtre fidei donum français, qui n'avait pas voulu le laisser seul. Leurs corps furent retrouvés deux jours plus tard atrocement torturés avant d’être fusillés. Wenceslao Pedernera, paysan et organisateur du Mouvement rural catholique fut quant à lui assassiné à son domicile par quatre hommes cagoulés le 25 juillet 1976. (SL) (Agence Fides 24/10/2018)
 

PDF