Mexique

 
Mexique - 12-May-2017
Annulation d'une rencontre d'Evêques à Renosa pour raisons de sécurité
La vague d’insécurité qui frappe toute la région mexicaine du Tamaulipas a contraint à annuler une réunion convoquée dans la ville frontalière de Reynosa, à laquelle devaient participer les représentants de différents Diocèses, suite à une alarme rouge lancée par les autorités.

L’Evêque de Tampico, S.Exc. Mgr José Luis Dibildox Martínez, qui était lui aussi au nombre des participants, a fait mention de la chose durant une conférence de presse, mettant en évidence que « il faut être très prudents parce que l’insécurité règne encore dans la zone. Il s’agit d’un véritable problème qui n’a pas encore été résolu mais j’espère que les autorités et le gouvernement central s’engageront pour faire revenir le calme et la paix que nous désirons tous ».
Mgr Dibildox Martínez a voulu conclure ses déclarations par un appel à la solidarité vis-à-vis de l’activiste Miriam Rodríguez, tuée le 10 mai, et de sa famille. Miriam Rodríguez, mère d’une jeune fille ayant disparu et qui a été retrouvée morte dans une fosse commune à San Fernando, était devenue la responsable de l’organisation Comunidad Ciudadana qui recherchait d’autres disparus et dénonçait les mandants de ces homicides. Elle a été assassinée par un groupe de criminels qui a fait irruption à son domicile. Différentes organisations, dont le Bureau mexicain du Haut Commissariat des Nations unies pour les Droits fondamentaux, ont demandé aux autorités de mener une enquête sur cet homicide afin qu’il ne demeure pas impuni et de garantir la sécurité des activistes dans des conditions similaires.
Mgr Dibildox Martínez a souligné à cet égard : « Nous devrions nous sentir unis et voir comment soutenir les personnes de manière à ce qu’elles puissent surmonter cette situation et demander justice. Nous avons tous besoin de voir la justice sachant qu’il ne doit exister aucune impunité pour éviter la réitération de ces événements ». (CE) (Agence Fides 12/05/2017)
 

PDF