Congo Kinshasa RDC

 
Congo Kinshasa RDC - 12-May-2018
Dénonciation d'une ONG locale suite à la volonté de détruire le Parc Virunga, patrimoine de l'humanité
Au moins deux touristes britanniques ont été pris en otage au sein du parc naturel Virunga, sis dans l’est de la République démocratique du Congo. Un communiqué envoyé à l’Agence Fides par le CEPADHO (Centre d’Etudes pour la promotion de la paix, de la démocratie et des droits fondamentaux), une ONG locale, affirme que l’embuscade perpétrée contre un convoi de l’Institut congolais pour la conservation de la nature (ICCN) a eu lieu peu avant 10.00 locales le 11 mai, à Kamahoro, dans le territoire de Nyiragongo, au Nord Kivu.

« Selon les nouvelles reçues par le CEPADHO, l’embuscade a probablement été perpétrée par un commando des FDLR (forces démocratiques de libération du Rwanda) et a pris pour cible le convoi de l’Institut congolais pour la conservation de la nature (ICCN) provenant du Parc Virunga en direction de la ville de Goma ».
« Les rebelles ont ouvert le feu à plusieurs reprises contre le véhicule pour contraindre le convoi à s’arrêter. Un courageux garde forestier a été atteint par une balle et est mort peu après alors que deux touristes britanniques ont été enlevés » affirme le CEPADHO.
L’ONG congolaise « estime que les attaques continuelles contre le personnel de l’ICCN font partie d’une machination visant à déstabiliser et à décourager cette institution dans son action de protection du Parc Virunga afin de détruire ce patrimoine mondial. Il est donc important que l’Etat congolais entreprenne immédiatement un effort pour dénoncer les auteurs de ce complot de manière à les neutraliser ».
Depuis 1979, le Parc a été reconnu par l’UNESCO comme patrimoine de l’humanité. (L.M.) (Agence Fides 12/05/2018)
 

PDF