Brésil

 
Brésil - 04-Aug-2017
Message de la Commission de la Pastorale pour l'Action sociale de la Conférence nationale des Evêques du Brésil sur la situation actuelle
« Nous ne serons pas un pays différent si nous ne surmontons pas l’ingénuité, la passivité et l’indifférence » affirme le message conclusif de la rencontre de la Commission de la Pastorale pour l’Action sociale de la Conférence nationale des Evêques du Brésil (CNBB) qui s’est déroulée les 31 juillet et 1er août.

Les Evêques membres de la Commission, qui se sont réunis au siège des Œuvres pontificales missionnaires de Brasilia, ont voulu exprimer leur évaluation concernant la situation du pays, lequel traverse actuellement une forte crise politique et institutionnelle, avec de lourdes conséquences sociales et économiques.
Le message a été publié le 2 août, le jour même où la majorité de la Chambre des Députés – par 263 voix sur 513 – a décidé d’empêcher la Cour Suprême fédérale d’enquêter sur les accusations de corruption concernant le Président, Michel Temer, inculpation qui aurait pu déboucher sur la destitution de ce dernier.
Les Evêques ont souligné l’importance d’être attentifs aux « signes des temps » afin de s’engager pour surmonter la crise que connaît le pays. « Cherchons la lumière pour l’action de l’Eglise au Brésil face aux nouveaux défis de la réalité actuelle » conclut la déclaration. (CE) (Agence Fides 04/08/2017)
 

PDF